Terraptile


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Commerce et terrariophilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madagascar
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1155
Age : 26
Localisation : 22 Bretagne
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Commerce et terrariophilie   Sam 28 Oct - 15:16

La vente d'animaux sauvages rapporte quelque 120 milliards de francs par an ( dont trente gagnés par la fraude).
En terme de profit, le commerce illicite des espèces sauvages se place juste après celui de la drogue et des armes.

Rappelons que le commerce des animaux sauvages représente la seconde cause de raréfaction des espèces après la pollution et la destructions des milieux !!
(voir les écrits de Jean-Patrick Le Duc, adjoint au chef des relations internationales du Muséum et ancien responsable de la lutte contre la fraude à la CITES).


Qu'en est-il de l'état du commerce dans notre pays ?... Coté reptiles et invertébrés il se porte très bien, les entreprises qui exploitent les animaux exotiques ne cessent de prospérer.

Voici, pour exemple, les chiffres d'affaires de quelques animaleries renommées, ça fait plutôt rêver...

Evolutions des chiffres d'affaire annuels ( 2000-2001-2002 ) :

La Ferme Tropicale
(Paris) 2002 2001 2000
milliers d'Euros 1 201 755 772
(équivalent en franc) 8 millions !! 5 millions 5,1 millions


Reptiles-World
(Paris) 2002 2001 2000
milliers d'Euros 245 314 208
(équivalent en franc) 1,7 million 2 millions 1,4 million


Savannah
(VPC) 2002 2001 2000
milliers d'Euros 967 808 416
(équivalent en franc) 6,4 millions 5,3 millions 2,7 millions

Vu la constante progression des gains, on comprend le "boom" des animaux exotiques dans le commerce animalier.

Les animaleries classiques ne voulant pas rater une bonne occasion d'augmenter leur chiffre d'affaires se sont ruées sur la vente des NAC et produits dérivés...

Le manque de connaissance des reptiles et invertébrés mêlé à la malhonnêteté de certains conduisent à des dérapages inévitables .
Un commerçant, a toujours pour principal but de vendre, le plus possible... Comment, donc, rester "éthiquement correct" lorsqu'il s'agit d'animaux exotiques, destinés par définition à un public très averti et donc restreint ?

Le vendeur évite souvent de préciser qu'entretenir un reptile coûte cher : La couleuvre vendue avec son "faunabox", sans chauffage et sans autre conseil que "une souris par mois ça suffit"... c'est beaucoup plus fréquent qu'on le croit.
Sans compter les animaux mal entretenus, malades, cédés délibérément à des acheteurs inexpérimentés...

Amusez-vous à écouter les conversations vendeur/acheteur chez "Petland" , "Truffaut" ou "Delbard" ... ça fait froid dans le dos...
Je suis même tombé un jour sur un Boïga (venimeux) vendu pour être un inoffensif Lampropeltis !!

Bref pas le type de magasin idéal pour acheter...

Les résultats sont là, maladies et blessures faute de soins corrects, abandons des animaux :

Ma vétérinaire me confiait un jour :
"...on a des iguanes blessés qui arrivent : les gens les laissent en liberté dans leur appartement alors ... Et puis le pire ce sont les tortues de terre...On leur vend des tortues exotiques en leur disant qu'elles peuvent vivre dans le jardin, elles nous arrivent dans des états lamentables, souvent on ne peut les sauver..."

M. Huchedé, fondateur du "refuge de l’Arche" recueille des animaux sauvages abandonnés par des particuliers. Il s'estime surbooké :
"Depuis 5 ans, on refuse des animaux, ceux là sont condamnés à l’euthanasie..." et d' ajouter : "Mon refuge est « le reflet de la connerie humaine »"... (C'est pas moi qui le dit...)

Chers Nouveaux Animaux de Compagnie , bienvenue dans un monde meilleurs !

Et les pros de la terrario dans tout ça ?...

Heureusement plus compétents, leur but reste cependant de faire de l'argent ( et ils y arrivent... ) , et leur intégrité n'est pas forcément plus reluisante.

Quai de la mégisserie à Paris, on trouve tout ce que l'on veut à prix exorbitants et sans bons conseils. Les serpents malades ou dans un triste état sont fréquents ... Ces magasins ont délibérément choisi comme cible le débutant moyen, ou l'excentrique de service ...

Qu'en est-il du côté de ceux qui s'auto-proclament "vrais" pros du reptile ?

Visite d'une animalerie spécialisée parisienne ayant pignon sur rue :

Comme il faut donner l'exemple, les animaux sont présentés dans des espaces ridicules et sales.
Quelques serpents déshydratés jonchent le sol de certains terrariums... un cadavre même, parmi les lézards...

C'est fréquent ici, ça fait partie du charme de la maison !!


Difficile de maintenir un hygiène rigoureuse avec un tel passage d'animaux venant d'un peu partout : il y a un an ou deux, une grave épidémie virale à décimé une bonne partie du stock de reptiles.
Des survivants (donc potentiellement contaminés) n'ont pas été retirés de la vente mais... soldés !!! (un geste commercial qui fait plaisir.)

Il y a de quoi se poser des questions sur l'intégrité des propriétaires :

Je me souviens d'un éleveur à la morale douteuse.
Il s'était venté auprès de moi de s'être fait fournir, par le propriétaire de ce magasin, des fausses factures pour officialiser des animaux qu'il avait fait rentrer en France illégalement...
En échange d'une ou deux bêtes sous le manteau, bien sur ...


Mais, ne nous égarons pas, la visite continue : plus loin, un harnais et une laisse pour iguane... pitoyable ...

Je finis ma visite sur les produits "attrape-nigauds" habituels genre la baignoire spéciale iguane,
l'anti-tique pour python albinos et le désinfectant qui tue les microbes (c'est pour ça qu'il est cher)...

Un phénomène curieux, c'est l'entêtement des amateurs à acheter dans ce type d'endroits ...

En effet, les prix pratiqués sont trés élevés, par rapport à ceux proposés par les amateurs, et souvent les animaux ne sont pas trés sains...
Chez les particuliers c'est moins cher et les animaux sont garantie nés en captivité, ce n'est pas juste une étiquette. Et pourtant beaucoup ont du mal à "écouler" leurs reproductions !!

Évolution logique du commerce terrariophile et de l'inconscience qui l'accompagne : la vente en ligne d'animaux .


Ça, c'est plutôt rigolo comme moyen d'arnaquer le terrariophile !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terraptile.bbflash.net
 
Commerce et terrariophilie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nantes - Place du Commerce
» Enquête et pétition One Voice / Commerce des chevaux
» Un cheval pour la vie . Un être vivant, on n'en fait pas commerce ....?
» One Voice contre la terrariophilie de masse
» Stoppons le commerce des peaux de chats en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terraptile :: Généralités :: Discution terrario-
Sauter vers: